Sa prévention et son traitement par l’hygiène

Une bonne hygiène bucco-dentaire et le moyen de prévention idéal contre la gingivite et d’autre désagrément et une bonne hygiène buccaux dentaire passe par le brossage que nous détaillerons dans le chapitre suivant.

Alimentation et hygiène buccaux dentaire [4]

Une bonne alimentation et des produits naturelles peuvent participer aux maintient en bon état de la bouche et des dents et une mauvaise alimentation n’est pas sans effets.

La carie est souvent associée à une consommation trop fréquente et mal adaptée de glucides. Il faut tenir compte du fait que : le saccharose, sucre le plus cariogène, n’est pas seulement présent dans les sucreries, mais aussi
dans des produits comme le pain de mie ou encore les céréales sucrées pour petit déjeuner

Les érosions dentaires qui sont soit associées à l’ingestion d’aliments ou de boissons acides, soit aux troubles du comportement alimentaire type anorexie ou boulimie (TCA), soit encore à un reflux gastrooesophagien (RGO).

Les carences vitaminiques ou en sels minéraux doivent également être des signes d’appels (gingivites hémorragiques lors de carences en vitamines B ou C, pâleur des muqueuses lors de carences en vitamine B ou en fer,…)

Pour prendre soin de ces dents il est important de noter que, la fonction masticatoire, en plus de son rôle dans la digestion, assure l’entretien de l’organe dentaire, car elle permet un auto nettoyage, insuffisant mais non superflu, des surfaces dentaires, stimule le parodonte et masse les muqueuses. Les aliments durs à mâcher favorisent l’auto brossage dentaire. Les aliments fibreux par exemple viennent se frotter contre l’émail et contribuent ainsi à éliminer les impuretés.

La baisse de pH du à l’absorption de produit sucrée ou acide est néfaste pour les dents (carie, erosion…). Des études ont montrées qu’un aliment cariogène est moins dangereux pour l’émail s’il est suivi d’un aliment cariostatique.

Aliments les plus carcinogènes Aliments cariostatiques et protecteurs
-Boisson sucré
-Jus de fruits
-Alcool
-Sucre candi
-Confitures
-Chips
-En-cas sucrés ou salés
-Gâteaux
-Glaces
-Miel
-Fruits secs
-Bananes
-Pain
-Pâtes
-Sucre alcool (Xytol…)
-Viande
-Fruits de mer
-Volaille
-Oeufs
-Noix
-Margarine
-Huile
-Lait et dérivés (minéraux et caséine)
-Fromage ( stimulation salivaire, calcium, adsorption de protéines sur l’email)
-Fruits frais (excepté la banane)
-Le cacao
-Le jus de canneberge

Produits naturelle et hygiène bucco-dentaire

Certains produits naturels sont utilisés pour améliorer la santé des dents.

Les huiles essentielles par exemple serait inhibitrice de bactérie pathogène pressente dans la plaque dentaire. L’huile essentiels de thym serait la plus intéressante pour cela.

Exemple de mélanges d’aromathérapie
Pour le traitement d’appoint des gingivites ou parodontites chroniques :
HE Lavandula angustifolia (lavande officinale): 0,5 ml+HE Eucalyptus citriodora (eucalyptus citronné): 0,3 ml+HE Mentha piperita (menthe poivrée): 0,1 ml+HE Helichrysum italicum (immortelle): 0,1 ml+HE Laurus nobilis (laurier d’Apollon): 0,1 ml+ HV Hypericum perforatum (millepertuis) qsp: 10 ml : faire un massage local, deux fois par jour, avec cette composition.

HE Laurus nobilis (laurier d’Apollon): 0,75 ml+HE Melaleuca alternifolia (tea tree): 1,5 ml+HE Salvia officinalis (sauge officinale): 0,75 ml+HE Ravensara aromatica (ravensare) : 1ml+HE Gaultheria procumbens (gaul-thérie): 0,75ml+HE Mentha piperata (menthe poivrée): 0,25 ml : application de ce mélange 3 à 4 fois par jour.

– Pour le traitement d’appoint des parodontites sévères :
HE Thymus CT thujanol (thym): 0,5 ml+HE Laurus nobilis (laurier d’Apollon): 1 ml+HE Ravensara aromatica (ravensare): 0,5ml+HE Melaleuca alternifolia (tea tree): 1,5 ml+HE Listea citrata (litsée citronnée) : 1,5 ml : application de ce complexe avec un coton tige ou en massages gingivaux.

HE Eugenia caryophyllus (clou de girofle): 0,75 ml+HE Lavandula hybrida (lavandin abrial): 1 ml+HE Melaleuca alternifolia (tea tree): 1 ml+HE Laurus nobilis (laurier d’Apollon): 0,75 ml+HE Ravensara aromatica (ravensare): 1,5 ml : en application 3 à 4 fois par jour.

HE Melaleuca alternifolia (tea tree): 3 ml+HE Laurus nobilis (laurier d’Apollon): 3 ml+HE Commiphoa myrrha (momol, myrrhe): 2 ml+HE Helichrysum italicum (immortelle): 1 ml+HE Eugenia caryophyllus (clou de girofle): 1 ml+HV Calophyllum inophyllum (calophylle inophylle):20 ml+HV Hypericum perforatum (millepertuis) : 80 ml à instiller dans les poches parodontales.

TM Calendula officinalis (souci officinal): 15 ml+HA Cistus ladaniferus CT pinène (ciste) +EF Lavendula vera (lavendula officinalis)+ EF Mentha piperata (menthe poivrée): 100 ml en bains de bouche 3 fois par jour, de surcroît.

HE : Huile essentiel
HV : Huile végétale
EF : Eau floral

Des études cliniques menées sur l’extrait de thé vert, l’extrait de graine de périlla, le pistachier de l’Ile de Chios, l’Aloe vera, le Gotu kola, la vitamine E et l’huile de l’arbre à thé ont montré que ces plantes pourraient également être d’excellents moyens de prévention des caries.

D’autres études ont montrées les avantages de l’oil pulling5, une technique ayurvédique pour l’hygiène bucco-dentaire. Cette technique consiste à utiliser de l’huile végétal comme bain de bouche.
L’équivalent d’une cuillère à soupe pleine d’huile est passé entre les dents, le matin à jeun pendant environ 10 à 20 minutes. Si la technique est bien effectuée l’huile devrait devenir blanche et laiteuse. La bouche est ensuite rincée et on peut procéder au brossage.

Les huile les plus utilisés pour cette technique sont l’huile de tournesol, l’huile de coco et l’huile de sésame. Il faut privilégier les huiles issue d’une pression à froid.
-Les huile de tournesol et de sésame auraient sur la gingivite causée par la plaque dentaire. L’huile de sésame posséderai aussi une activité antifongique. [6]


En conclusion [3]

– Si vos dents et votre gencive sont en bon état : entretenez les avec rigueur au moyen d’un brossage minutieux après chacun des trois repas, en n’omettant pas de brosser les espaces inter-dentaires et le « sulcus » afin d’éliminer la plaque dentaire, principale responsable de la gingivite.

– Si vous présentez une gingivite, avec des gencives rouges et/ou hémorragiques, adoptez des consignes d’hygiène draconienne pendant un minimum de deux à trois semaines. Celle-ci vous permettra le plus souvent, après une éventuelle aggravation de l’hémorragie pendant trois ou quatre jours, d’améliorer l’état de la gencive qui doit redevenir parfaitement saine, de coloration normale et non hémorragique.

– Si la gencive reste de mauvaise qualité malgré cette excellente hygiène, ou si les dents sont mobiles, la seule solution raisonnable est de faire rapidement un bilan précis des dégâts de votre parodonte : il est indispensable de consulter votre chirurgien-dentiste ou un chirurgien dentiste spécialisé en parodontologie, un traitement plus lourd étant peut être nécessaire pour mettre de votre coté toutes les chances de conserver vos dents pendant de très nombreuses années.